+ NATURE – PESTICIDES©

Des vins plus naturels : 

Compte tenu de différentes contraintes, il est illusoire de penser qu’une fraction majeure de la production vinicole puisse passer facilement au « BIO ». Aujourd'hui, les viticulteurs d'une manière générale tendent à travailler différemment, d'où l'apparition d'une "viticulture raisonnée". La réduction de la fréquence des traitements chimiques, par une meilleure appréciation du risque et l’utilisation de matières actives moins agressives pour l’environnement, est l’une des avancées principales de l’agriculture raisonnée.

Il est parfaitement possible de produire des vins contenants des quantités faibles à très faibles de résidus sans revendiquer pour cela le label « BIO ».